11 mai 2019

Ils marchent et jeûnent dans le désert...


Ils choisissent de renoncer à leur confort, de marcher dans le désert, de ne manger que deux bols de riz par jour. Au milieu du renoncement, les goumiers lient des amitiés et enracinent leur foi. Témoignages.

C’est une expérience pour le moins extraordinaire, un voyage qui ne figure pas dans les dépliants des agences, un voyage dans le renoncement. Pendant une semaine, les goumiers marchent dans le désert. Ils parcourent une trentaine de kilomètres par jour, parfois plus, et portent la djellaba, une longue robe à capuche aux rayures verticales brunes et noires. C’est la marque de reconnaissance des goumiers.

Pendant huit jours, ces marcheurs un peu particuliers quittent le monde, se lancent un défi au service du spirituel. Ils renoncent à leur confort, dorment à belle étoile, quittent leur téléphone, leur montre. Pendant cette marche ils acceptent de ressentir la faim : les goumiers ne mangent que deux portions de riz par jour : un bol le matin, un bol le soir.

Lire la suite


Aucun commentaire:

Publier un commentaire